Conclusion :

Malgré son papier exotique Lauries Crusador descend de lignées PS qui ont souvent bien fonctionné en sport et qui sont présentes, bien que loin, dans les papiers des juments qu’on lui a présenté en particulier St Simon, Son in Law, Bay Ronald. Le croisement de lignées fortement imbreedées mais ayant des liens lointains donne les meilleurs résultats en hybridation. Remarquons que les grands Haras d’état allemand se sont précipités sur ses fils issus de lignées maternelles consolidées pour repartir sur des bases solides en ne gardant que les qualités qu’ils voulaient de cet étalon hors norme.